CGT PACRGM - 07/10/2010

Ras le bol ! Et si on posait les valises ?



Le temps d’une assemblée générale, pour faire le point sur le virage qu’est en train de prendre notre entreprise et qui nous mène droit dans le mur.
Les élus du comité d’entreprise à l’unanimité ont rejeté les projets destructeurs d’emplois proposés par le Directoire aux ordres de BPCE.

Alors que les collègues du réseau commercial n’en peuvent plus,
Alors que les collègues des services administratifs ne savent pas ce qu’ils vont devenir,
L’entreprise affiche une santé financière débordante avec 2,127 milliards de capitaux propres et 542 millions d’excédent.

« Tout est à nous rien n’est à eux ! »
Et pourtant la réponse du Directoire c’est : il faut supprimer 200 emplois à horizon 2013.

Allons-nous les laisser faire !
Allons-nous les laisser casser nos emplois !
Allons-nous les laisser démolir notre outil de travail !

Le 12 si nous sommes en grève pour notre retraite, nous le sommes aussi pour nos emplois nos salaires et nos conditions de travail.
Le tout est lié !

Le 12 après-midi pourquoi ne pas se rassembler pour débattre tous ensemble de la manière dont il faut s’y prendre pour arrêter le rouleau compresseur ?

Nous le pouvons si nous le voulons !

emailVersion imprimable de cet article imprimable