Appel des syndicats CGT - CFTC - CFDT - SNE-CGC - SUD - SU/UNSA de la CEPAC

Retraites : un projet gouvernemental injuste, brutal, inefficace



Le 24 juin, en manifestant nombreux et déterminés, imposons le retrait de ce projet de loi.

Ainsi, sans surprise, le gouvernement campe sur ses positions et tente lepassage en force.
Le choix est clair : les salariés sont appelés pour l’essentiel à faire les frais de cette contre réforme :

  • augmentation de l’âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans,
  • durée de cotisation portée à 41,5 ans,
  • retraite à taux plein à 67 ans au lieu de 65 ans,
  • les jeunes particulièrement touchés : parce que les anciens devront travailler plus longtemps, 1 million d’emplois ne leur seront pas ouverts,
  • les emplois pénibles ne sont pas reconnus : il faudra une usure reconnue des salariés (20% de taux d’invalidité) pour éventuellement prétendre à un départ à 60 ans.

Le principe est clair pour le gouvernement la retraite en bonne santé c’est fini.

Les contributions des hauts revenus, des revenus du capital, des entreprises sont marginales.
Ces mesures d’affichage ont du mal à camoufler la soumission du projet gouvernemental au MEDEF, aux marchés financiers et aux agences de notation.

Le principe est clair : faire payer la crise aux salariés !
Ce projet est inefficace :

  • il ne règle pas sur le fond la question du financement des retraites,
  • il ne règle pas la question de l’emploi et des salaires pierres angulaires de la retraite par répartition.

C’est de la mobilisation de chacune et chacun d’entre nous que tout va dépendre.

Les organisations syndicales . CGT- CFTC- CFDT –SNE CGC- SUD- SU/UNSA appellent chaque salarié-es de la CEPAC à des arrêts de travail afin de participer aux manifestations du 24 juin.

Rien n’est joué ! Alors que le gouvernement tente le passage en force, tous ensemble imposons d’autres choix !

emailVersion imprimable de cet article imprimable