CGT - SU - SUD CEIDF - 30/04/2010

Un jeudi noir réussi, l’action continue !

grève,

Après la réussite incontestable et incontestée du jeudi noir, Bernard Comolet a enfin accepté de recevoir les représentants de l’Assemblée générale des grévistes pour une négociation qui, selon lui, devait permettre une sortie de grève…

En dehors d’une hypothétique avance sur la part variable 2010, qui serait versée en juillet, le Président Comolet n’a RIEN entendu, RIEN compris, RIEN proposé en réponse aux revendications des grévistes.

La solution est à portée de main, il suffit d’un peu de bonne volonté. Mais il n’y a pas d’issue possible sans une réparation du préjudice financier subi par tous les salariés au titre de l’intéressement et de la part variable 2009 : soit 8 millions d’euros venant s’ajouter aux 4 millions gagnés par les grévistes.

Concernant le PSE, les grévistes ont obtenu qu’il n’y ait pas de licenciements contraints et 3 propositions de postes à la CEIDF (sans toutefois au moins une au siège comme nous le réclamons).

L’assemblée générale indignée a rejeté la proposition de B.Comolet à l’unanimité. Soit 1.4 millions d’euros de part variable supplémentaire. Elle a reconduit avec détermination la grève jusqu’au mardi 4 mai.

  • Grâce à l’action on a déjà obtenu un intéressement multiplié par 4, et de premières assurances sur le PSE
  • Mobilisons-nous massivement pour obtenir notre dû : 3000€ de prime uniforme compensant la perte d’intéressement/part variable.

Tous ensemble, encore plus nombreux préparons
un deuxième jeudi noir.
Seule la lutte paie !
Mardi 4 mai à Mornay à 10 heures

7 rue de Mornay - Paris 4e – Métro Sully/Morland ou Bastille

Rendez-vous sur Facebook, Écureuil en colère
emailVersion imprimable de cet article imprimable