CGT PACRGM

Plan de départ volontaire ou plan de destruction d’emploi ?



Le mardi 9 mars 2010, le Directoire a consulté le comité d’entreprise sur le plan de départ volontaire et le plan de sauvegarde de l’emploi qui prévoit :

- la suppression de 298 emplois administratifs en métropole et dans les îles.
- la création dans le réseau commercial des îles de 70 emplois.

Ce sont donc 228 emplois nets qui passent à la trappe.
4 organisations syndicales ont décidé en signant l’accord de plan de départ volontaire d’accompagner le Directoire et la BPCE dans ses orientations.
Il s’agirait d’éviter le licenciement de ceux à qui on va supprimer l’emploi.
Si sur le fond, pour la CGT nous l’avons dit et écrit il est inacceptable de faire payer les erreurs de gestion des dirigeants par les salariés, sur la forme, le plan de départ volontaire pose de nombreuses questions.

emailVersion imprimable de cet article imprimable