CGT - SUD CEPACRGM - 30/12/2009

Elections du Conseil d’Orientation et de Surveillance (COS) : un front uni au 3e tour !



Suite à notre action, la justice a rendu son verdict : l’élection du représentant de tous les salariés au COS du 22 avril 2009 est annulée.
Elle ordonne l’organisation d’un nouveau « second tour ».
Nos deux organisations syndicales ont décidé de poursuivre ensemble pour gagner.

- La représentation actuelle des salariés au COS c’est : 3 SU, 1 SUD/CGT. Cette répartition ne traduit pas la réalité de l’expression des salariés. En effet, lors du dernier scrutin, seulement 47 voix séparaient les 2 conceptions du syndicalisme. 2 SU et 2 SUD/CGT serait plus conforme à la représentation syndicale.
- Par ailleurs, il est utile de rappeler que le représentant unique des salariés au COS, élu le 22 avril 2009 sous l’étiquette SU, a démissionné quelques jours après son élection. N’y a t-il pas eu là tromperie des électeurs ? Ce même candidat, qui se représente aujourd’hui, reproduira-t-il le même scénario en lâchant une fois de plus ce poste à son suppléant, un cadre supérieur ?

Si tel est le cas, ce dernier peut-il défendre les intérêts de tous les salariés et être indépendant ? On peut se poser la question compte tenu du passé encore récent qui voit des cadres supérieurs devenir membre de Directoire c’est-à-dire employeur.

Défendre les intérêts du personnel nécessite une indépendance et une liberté d’expression vis-à-vis de ses patrons. Nos candidats qui sollicitent votre suffrage présentent ces qualités.

Avec notre représentante Chantal HUGOT JANCOU, déjà élue, ils continueront :

  • A ne pas donner de blanc seing aux dirigeants mégalos, parfois irresponsables, qui en 2 ans ont détruit et trahi les Caisses d’Epargne au mépris des clients et des salariés, en s’assurant pour eux-mêmes émoluments et situations confortables.
  • A s’opposer à toutes décisions du Directoire qui ne garantiraient pas la pérennité de l’entreprise et des emplois.
  • A revendiquer le rôle majeur des salariés au cœur de toutes les évolutions de l’entreprise.
  • A se battre pour reconquérir un statut social et salarial, que les patrons avec la complicité d’autres organisations, ont réduit à peau de chagrin.

Votez
Marc BRISEBARRE (titulaire) et Pascale BUZZINI (suppléante)
Pour amplifier la voix du personnel au C.O.S.

emailVersion imprimable de cet article imprimable