SPBA-CGT CEPAL - 29/04/2009

Heures sup. effectuées, jamais payées, un manque à gagner non négligeable



Dans tous les sondages régulièrement réalisés sur la CEPAL (ex. : baromètre CHSCT), les salariés affirment majoritairement faire régulièrement des heures supplémentaires, elles ne sont nullement répertoriées... Cette situation est autant ubuesque que complètement anormale.

Avec la réorganisation CEPAL et les 125 suppressions d’emplois annoncées, l’amplification de ce travail supplémentaire, qualifié de clandestin aux yeux des tribunaux, est à craindre.

emailVersion imprimable de cet article imprimable