Projet Convergence

Solidarité avec les salariés du groupe Océor

emplois,

Le groupe Océor créé en 2002, aujourd’hui 2.000 salariés hors le CIH, est constitué des banques commerciales à l’étranger et en outre-mer français détenues antérieurement par les Caisses d’Epargne.

- 11 banques : Banque - BCP Luxembourg, Banque de la Réunion (468 salariés), Banque de Nouvelle Calédonie, Banque de Saint-Pierre & Miquelon, Banque de Tahiti (307 salariés), Banque des Antilles Françaises (318 salariés), Banque des Mascareignes, Banque Tuniso-Koweitienne (224 salariés), Caisse d’Epargne de Nouvelle Calédonie, Fransabank (France) SA,
- 4 filiales spécialisées : GCE Maroc Immobilier qui détient 25 % du Crédit Immobilier et Hôtelier du Maroc (1.409 salairés), Ingépar, Océor Lease, Océorane,

La Financière Océor, détenue aujourd’hui à 100 % par le nouvel organe cantral (NOC) BPCE, dirige le tout depuis Paris.

En 2007, la Financière Océor a imposé à ses banques d’outre-mer, le programme Convergence qui impose un système informatique et des procédures standardisés et ouvre la voie à la mutualisation de certaines fonctions de back-office par leur centralisation en métropole.

Cette centralisation en région parisienne, d’abord prévue à la Banque Palatine puis annoncée à la Caisse d’Epargne Ile de France, suscite les plus grandes inquiétudes dans le personnel des 7 banques concernées.

Opposée à toute démarche colonialiste ou néo-colonialiste, la CGT Caisse d’Epargne soutient les salariés des banques du groupe Océor qui s’opposent avec leurs organisations syndicales propres à la destruction des emplois, des métiers et des qualifications dans tous ces pays.

emailVersion imprimable de cet article imprimable