CGT SU SUD - 5/01/2012

Jugement du Tribunal de Grande Instance en faveur des élus CHSCT



Suite aux tentatives et au suicide, connus, de salariés à la CEIDF en 2010 et 2011, les élus des CHSCT avaient mandaté un cabinet d’experts « CATEIS » pour appréhender la situation et l’existence de passage à l’acte, les employeurs n’ayant pas pris « des mesures concrètes permettant de remédier au risque constaté ».
Le DRHS Jean-pierre DECK décide alors pour la première fois d’assigner les membres élus des CHSCT pour faire annuler la désignation des experts.
Le 5 janvier 2012 la justice a tranché et donné une nouvelle fois raison aux représentants du personnel et aux syndicats qui se sont portés parties intervenantes au côté des élus des CHSCT.

emailVersion imprimable de cet article imprimable