Note nationale 7/2011

Le 8 mars journée internationale des femmes. Le combat pour l’égalité ne s’arrête pas là. Mobilisons-nous toutes et tous

7 mars 2011

L’égalité est un principe affirmé par la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 et occupe une position à part parmi les droits fondamentaux.
« Les hommes naissent libres et égaux en droit ». Et les femmes ?
Si l’égalité des genres a bien progressé, il reste de nombreux défis dans des domaines aussi divers que l’équilibre vie professionnelle - vie privée, le salaire, l’accès à des postes de responsabilité dans les entreprises.

Les femmes représentent plus de la moitié de la population, c’est dire si l’égalité des genres concerne du monde !
Dans nos entreprises si la féminisation est en progression constante depuis trente ans, il reste beaucoup de chemin à parcourir.

Malgré les avancées, le déséquilibre persiste.
A responsabilités égales, les femmes sont toujours moins payées que les hommes, la difficulté d’accéder à des postes à responsabilité perdure.
Elles sont majoritaires dans des emplois de techniciens mais la tendance s’inverse et les écarts se creusent plus nous avançons vers les postes à responsabilités.
Il leur est également toujours aussi difficile de trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

En caisse d’épargne, un accord a été mis en place en 2007 pour une durée de 3 ans.
Les chiffres donnés par BPCE récemment nous montrent que les inégalités sont loin d’être supprimées :

  • les femmes représentent 70% des T1 à T3 et à contrario elles ne sont présentent que pour 31% de l’encadrement (12% en CM10),
  • le différentiel de salaire moyen toutes classifications confondues entre hommes et femmes est de 29%,
  • l’écart se creuse alors que plus de femmes accèdent à des postes de responsabilité depuis quelques années,
  • les employeurs en caisse d’épargne continuent à embaucher les femmes avec des salaires moins élevés que les hommes (-9%) !

De nouvelles négociations BPCE s’ouvrent cette année sur le sujet, nous devons rester mobilisés pour supprimer les discriminations, et pour gagner :

  • l’égalité dans l’accès aux postes à responsabilité,
  • de réelles perspectives d’évolution pour les femmes,
  • égalité du salaire pour travail égal,
  • mettre en place des mesures concrètes pour l’articulation entre la vie privée et la vie professionnelle.

Puisque l’égalité des genres est aussi dans l’intérêt des hommes
ON A TOUS A Y GAGNER
 
 

Avec la cgt, ensemble exigeons enfin l’égalité

PDF - 151.2 ko
note nationale 7