Créer le rapport de force dont vous avez besoin !



Depuis quelques temps la direction du groupe communique sur « BPCE employeur de référence ».
Coup sur coup les salariés de la Branche Caisse d’épargne viennent de faire expérience de la réalité de ce slogan :

  • en NAO : à peine l’équivalent d’une baguette de pain quotidienne d’augmentation générale en moyenne proposée par la partie patronale. Une fois de plus il n’y aura pas eu de négociation salariale.
    Ces derniers 25 ans le salaire fixe d’un salarié de caisse d’épargne aura perdu 1% par an : ¼ de pouvoir d’achat en moins au total !
  • à la demande intersyndicale de négocier un accord cadre sur les horaires afin de protéger la vie personnelle et la santé du personnel face aux remises en causes et aux dépassements d’horaires en œuvres dans les caisses M. Vergne oppose pour l’instant une fin de non recevoir et des réponses dilatoires.

Dans le même temps, confrontés à une pression managériale sans précédent et à une obligation de résultats permanente nombre de salariés subissent stress et détresse.
L’accord sur le diagnostic stress - que la CGT n’a pas signé - accouche de résultats manifestement tronqués et ne comporte aucune obligation de résultats ni même d’actions de préventions à mettre en œuvre.

Les directions en profitent – autoprotégées par leurs notes de directives et les règlements intérieurs à leur main dans lesquels déontologie et respect du réglementaire sont écrits à toutes les sauces.
Elles se défaussent de toutes leurs responsabilités sur le dos du personnel et n’hésitent plus à sanctionner au moindre pépin.
Chaque salarié-e travaille aujourd’hui sous une menace permanente. Nul n’est à l’abri, aucun silence, aucune performance professionnelle si bonne soit elle, ne permettent individuellement d’échapper à l’arbitraire et l’autoritarisme patronal. Cadre ou non Cadre.

Pas d’autre solution donc que l’organisation et la réaction collective.
C’est pour cela que la CGT s’est construite, avec et pour les salariés.

PDF - 51.4 ko
Expression site
emailVersion imprimable de cet article imprimable