CGT MARTINIQUE - 14/12/2010

Le débrayage à la Martinique du 14 décembre 2010 a été fortement suivi



Pour dire :
- NON au copinage, au mépris, à l’indifférence, à la non reconnaissance du travail, à la pression des managers.
- OUI à la valorisation des compétences locales.

Ci-dessous, la lettre ouverte remise au Président du Directoire

emailVersion imprimable de cet article imprimable